Accueil > Entreprises > Conseils en évolution professionnelle (CEP)

Conseils en évolution professionnelle (CEP)


Le CEP est un dispositif de formation créé par la loi du 5 mars 2014 qui permet à chacun de disposer d’une prestation de conseil en évolution professionnelle, dont l’objectif est de favoriser l’évolution et la sécurisation de son parcours professionnel.
Toute personne peut bénéficier d’un CEP tout au long de sa vie professionnelle. Gratuit, il est accessible à tous, quel que soit son statut.


Le CEP permet à son bénéficiaire de disposer d’un temps d’écoute et de travail sur son parcours professionnel. Ce dernier est suivi par un référent CEP afin :

     ► D’élaborer une stratégie d’évolution lui permettant de construire ou de préciser son projet professionnel
     ► De cerner les compétences ou les qualifications à faire reconnaître, à acquérir ou à développer
     ► De construire un plan d’action lui permettant d’identifier les interlocuteurs, les leviers et les financements disponibles pour mettre en œuvre son projet professionnel comprenant ou non une action de formation

3 temps d’accompagnement

     ► Niveau 1. Un accueil individualisé
Il permet au bénéficiaire d’analyser sa situation professionnelle, de décider ou non de la poursuite de ses démarches et d’identifier les acteurs susceptibles de l’y aider.
     ► Niveau 2. Un conseil personnalisé
Le bénéficiaire dispose d’un référent Mission Locale qui le suit tout au long du processus de conseil et l’accompagnera. Ce second temps permet au bénéficiaire de construire et formaliser son projet professionnel et élaborer une stratégie pour le réaliser. A l’issue de cette étape est remis au bénéficiaire un dossier de suivi.
     ► Niveau 3. Un accompagnement à la mise en œuvre du projet professionnel
Le référent CEP est amené à accompagner la construction du plan d’actions, d’un projet de formation et à soutenir la réalisation du projet de manière globale.
À cette étape, le référent doit établir un dossier écrit (dont une copie est remise au salarié), où doivent figurer : la description du projet d’évolution professionnelle du bénéficiaire, la stratégie de mise en œuvre, le plan d’actions, l’éventuel plan de formation.